Comment bien régler sa planche de slalom?

Comment bien régler sa planche de slalom?

Comment bien régler sa planche de slalom?

Les Straps

Ouverture

Sur une planche de slalom, les straps avants sont serrés de façon à ne laisser dépasser que les orteils.

Les straps arrières sont légèrement plus ouverts pour permettre au talon de se caler sur le rail dans les vents faibles à médium, et de rentrer un peu plus le pied dans les vents forts pour soulager la pression sur l’aileron et éviter le cabrage et les spin-out dans les surventes.

Position

Les straps sont excentrés et reculés pour permettre un appui plus franc sur l’aileron et faire foiler la planche, réduisant ainsi sa surface mouillée dans le but de gagner en vitesse maximale.

Écartement

Le réglage de base pour des conditions de vent moyenness, consiste à laisser un écartement de 42,5 cm entre la vis avant du strap arrière et la vis arrière du strap avant. Cet écartement offre un excellent contrôle de l’assiette du flotteur dans la plupart des conditions.

Sur petit flotteur et par vent fort, on peut écarter davantage les straps pour gagner en stabilité et en contrôle.


Le pied de mat

La position du pied de mat se règle au ressenti sur l’eau. En partant de la position 0, qui serait le centre du rail de pied de mat, on affine en avançant ou en reculant la plaquette de 0.5 cm à la fois pour, respectivement, gagner en contrôle ou en vitesse.

Pour une planche qui à tendance à s’envoler, on avance la plaquette de 0.5 cm jusqu’à ce que le flotteur se maintienne confortablement au dessus de l’eau.

Pour une planche qui traîne, on recule de 0.5 cm jusqu’à ce qu’on retrouve la nervosité du flotteur.

Le plan d’eau influe aussi sur la position du pied de mat :

- sur un plan d’eau clapoteux, le pied de mat sera un peu plus avancé que le réglage habituel pour gagner en contrôle.

- sur un plan d’eau plat, on peut privilégier la vitesse : on recule le pied de mat.

Les Ailerons

Dans la recherche de vitesse maximale et de contrôle optimal, les planches de Slalom sont conçues pour fonctionner avec un type d’aileron spécifique : les ailerons de slalom. Ces ailerons très droits offrent plus de lift et de cap que des ailerons de freeride beaucoup plus doux à l’utilisation.

La taille d’aileron à choisir dépend de plusieurs facteurs comme la taille de la voile, le poids du rider, la largeur de la planche à 30 cm du tail, l’état du plan d’eau,… En prenant en compte tout ces paramètres il n’est pas évident d ‘établir une règle générale pour le choix de l’aileron qui conviendra à tous les pratiquants. Comme pour de nombreux réglages, il faut expérimenter.

Pendant vos essais, gardez à l’esprit que:

- sur plan d’eau plat, il n’est pas nécessaire d’avoir une profondeur d’aileron importante. On privilégie la vitesse au cap.

- dans le clapot, on privilégie le lift pour passer facilement au dessus du clapot. L’aileron peut être un peu plus profond.

- un aileron trop court aura tendance à moins lifter la planche et la faire coller à l’eau. Elle tapera dans le clapot, le cap sera difficile et les spin-out fréquents.

- un aileron trop long à tendance à faire cabrer la planche dans les risées et la faire voler en haut des crêtes. Le flotteur devient également dur à diriger et les jambes encaissent la majeure partie des efforts.

- on ajuste la longueur d’un aileron par tranches de 2cm.

À vos carnets !

Laisser un commentaire

Tous les champs sont obligatoires

nom:
E-mail: (Non publié)
Commentaire: